Maux de l’hiver et automédication

Maux de l’hiver et automédication

8 français sur 10 pratiquent l’automédication1. L’automédication consiste, pour les patients, à soigner leurs pathologies en prenant des médicaments dûment autorisés, sans avis médical préalable, mais avec le conseil du pharmacien d’officine2. L’automédication doit être encadrée ; pour éviter les mésusages et adopter une automédication responsable, suivez nos conseils !

 

Demandez systématiquement conseil à votre pharmacien, en particulier si vous êtes enceinte, vous allaitez, vous êtes allergique à certains produits, vous prenez déjà un traitement ou vous êtes atteint d’une affection de longue durée.

  • Si les symptômes persistent, consultez votre médecin.
  • Évitez de réutiliser vos anciens médicaments prescrits.
  • N’utilisez pas de médicaments inconnus (conseillés par quelqu’un, achetés sur Internet…).
  • Toujours bien lire la notice avant de prendre un médicament et conservez-la dans sa boîte d’origine.
  • En cas de réaction anormale, signalez-la rapidement à votre médecin ou à votre pharmacien.
  • Évitez de prendre plusieurs médicaments différents en même temps.
  • Vérifiez l’ensemble de votre traitement pour éviter tout risque de surdosage d’une molécule présente dans le médicament que vous pourriez déjà prendre.
  • Respectez la posologie (doses et fréquences des prises), la durée de votre traitement et les conditions de conservation.
  • Ramenez les médicaments à votre pharmacien lorsqu’ils ont dépassé leur date limite d’utilisation ou ceux non utilisés à la fin de chaque traitement pour éviter les intoxications accidentelles.

 

Ayez le réflexe générique !

Savez-vous que vos petits maux du quotidien se soignent aussi avec des médicaments génériques ? Les génériques sont des médicaments généralement3 moins chers ; cela ne veut pas dire qu’ils sont moins efficaces. Leur action et leur efficacité sont comparables4 aux médicaments d’origine.

 

Pour tout renseignement, demandez conseil à votre pharmacien Pharmactiv !

 

 


Sources :
1https://www.60millions-mag.com/2015/12/03/les-francais-et-l-automedication-9942, consulté le 04/10/2018
2https://www.leem.org/quest-ce-que-lautomedication, consulté le 11/10/2018
3Le pharmacien reste libre de fixer son prix de vente sur les médicaments non remboursés.
4Les médicaments génériques sont des médicaments qui ont la même composition qualitative et quantitative en principes actifs, la même forme pharmaceutique, et dont la bioéquivalence avec la spécialité de référence a été démontrée par des études de biodisponibilité appropriées. (Article L 5121-1 5° du CSP).