Musique et développement du bébé

Musique et développement du bébé

« Dodo, l’enfant do… ». Bercer bébé en chanson ou au rythme de la musique aide à son développement personnel, et même avant la naissance. Dès le 5ème mois de grossesse, le fœtus perçoit les sons et mélodies. Il est alors capable de les enregistrer et de les reconnaître. Cela pourra être d’une précieuse aide quand il sera né.

Pendant la grossesse

Au chaud dans votre ventre, bébé est passif… Et pourtant ! Il est baigné dans un environnement sonore permanent, et il écoute tout. La voix de sa maman est incontestablement le premier son écouté et reconnu. Vient ensuite la musique que vous écoutez. Pour créer des émotions positives chez votre bébé, n’hésitez pas à mettre un fond sonore quand vous vous relaxez, allongée ou pendant une séance de yoga.

Les émotions du fœtus sont décuplées lorsqu’il ressent les vibrations d’une musique douce. Il est alors apaisé, ce qui lui permet d’éveiller ses fonctions mentales et physiques, et ainsi développer ses capacités intellectuelles. L’enfant est plus calme, ce qui s’observe même après la grossesse.

Après la naissance

L’ouïe est le sens le plus aiguisé de votre enfant lorsqu’il vient au monde. Il est très sensible aux mélodies, mais aussi aux sons de son environnement. En effet, le simple fait d’entendre sa maman fredonner ou son papa murmurer des mots doux va rassurer le bébé. Des chercheurs finlandais de l’Université d’Helsinki ont observé l’activité cérébrale des nouveau-nés et ont montré qu’ils pouvaient se rappeler des sons entendus in utero, même plus de 4 mois après la naissance1. Lorsqu’il entendra une musique que vous avez écoutée pendant votre grossesse, le bébé se souviendra du confort et des émotions qu’il éprouvait dans votre ventre. Résultat, il se calmera et sera détendu.

Alors, la musique rend-elle plus intelligent ? C’est le sujet de la théorie de l’effet Mozart2. En 1993, des chercheurs de l’Université de Californie ont conclu que des étudiants étaient plus à même de résoudre des tâches d’intelligence spatiales après avoir écouté une sonate de Mozart. Cette théorie, très controversée, a quand même ouvert la voie à de très nombreuses études. Par exemple,  celle menée par des chercheurs de l’Ecole de Médecine du Vermont aux Etats-Unis a montré que jouer de la musique aidait les enfants à se concentrer, en influant positivement sur certaines parties du cerveau3. Ceci passe par la gestion des émotions, ainsi que la réduction de l’anxiété et l’agressivité de l’enfant.

Notre dernier conseil est de vous laisser guider par votre enfant. Nul besoin de lui infliger une activité musicale pendant plusieurs heures s’il est distrait au bout d’une demi-heure. Choisissez des musiques ou de comptines qu’il semble apprécier.

1https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/bebe-oui-bebes-souviennent-chansons-entendues-in-utero-49955/

2https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1281386/

3https://www.sciencesetavenir.fr/sante/jouer-de-la-musique-aide-les-enfants-a-se-concentrer_28351

Source : Pharmactiv – Valentine SOMNOLET & Anne-Laure AULAIR – Article rédigé le 15 février 2018