Les petits bobos de la montagne

Les petits bobos de la montagne

Pour cet été, vous avez décidé de troquer vos tongs pour des chaussures de randonnée ? Bonne idée ! Pour que vos premières excursions ne riment pas avec mésaventure, voici quelques bons réflexes à garder en tête !

Les foulures

En vacances à la montagne, les randonnées vont bon train. Et la foulure, ou entorse bénigne, guette ! Elle correspond à une simple distension des ligaments, sans déchirure ni arrachement.

Que faire ?

  • Appliquer de la glace enveloppée dans un tissu (pas directement sur la peau) autour de l’articulation concernée pour limiter le gonflement, soulager la douleur et réduire l’inflammation.
  • Limiter le mouvement de l’articulation touchée en compressant l’articulation endolorie avec un bandage et en évitant les déplacements.
  • Surélever légèrement l’articulation pour favoriser le retour veineux et éviter que le sang ne s’accumule autour de la zone blessée.

Les morsures de vipère

Les morsures de vipère s’apparentent à deux petits points distants de quelques millimètres, souvent entourés d’une auréole rouge. Il est possible de ressentir une petite douleur au moment de la morsure.

Que faire ?

  • Prévenir les secours.
  • Rassurer et allonger la victime pour éviter que le venin se diffuse dans son organisme.
  • Immobiliser la zone mordue.
  • Ne pas utiliser de dispositif d’extraction de venin, ne pas essayer de sucer le venin, d’inciser la plaie, de poser un garrot, ni d’injecter du sérum antivenimeux (car il peut provoquer des allergies graves).
  • Si possible, nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon de Marseille, désinfecter et refroidir l’endroit de la morsure avec un linge ou un sac rempli de glace pour calmer la douleur.
  • Si la morsure a lieu dans un endroit isolé, transporter la victime sans la faire marcher et la conduire aux urgences.

 

Source : Pharmactiv – Magazine Activ’Santé n°75  – Article modifié le 20 juillet 2017