3 plantes pour lutter contre la fatigue

Vous êtes fatigué et vos vacances d’été vous paraissent déjà bien loin ? La météo maussade de ces derniers jours ajoute une ombre au tableau ce qui assombrit un petit peu votre bonne humeur. Pour recharger vos batteries, voici 3 plantes qui vont vous donner la pêche !

Le ginseng

Le ginseng ou Panax ginseng est cultivé en Chine, en Corée et au Canada. Sa racine est récoltée pour ses vertus stimulantes, elle tonifie l’organisme des personnes fatiguées ou en convalescence. Cette plante médicinale améliore les performances intellectuelles (la mémoire, la concentration, …) et permet une meilleure adaptation au stress. Le ginseng diminue les douleurs musculaires, augmente l’utilisation de l’oxygène par les muscles et contribue ainsi à rétablir les capacités physiques.

Le ginseng peut être consommé sous forme de gélules ou de racines entières utilisées en décoction.

La rhodiole

Elle porte le nom français d’Orpin rose et affectionne particulièrement le climat froid de la Scandinavie et de la Russie.

Sa racine et ses rhizomes sont appréciés pour leurs propriétés adaptogènes : ils favorisent la résistance au stress en cas de fatigue. Cette plante est donc recommandée lors d’examens ou situations qui engendrent une source d’anxiété.

Elle peut être consommée sous forme de décoction ou de gélules.

Le maté

Le maté ou Yerba mate est une boisson répandue en Amérique du Sud compte tenu de ses propriétés anti fatigue.

Les feuilles de cet arbre renferment une teneur importante en caféine se situant entre celle du thé et du café. Principalement consommée en infusion, le maté est destiné à stimuler l’état général.

Une tasse contenant 5 g de feuilles séchées de maté contient environ 70 mg de caféine. De quoi troquer votre café par une tasse de maté !

Attention, les plantes ne sont pas des produits anodins !

Compte tenu des vertus stimulantes de ces plantes, il est recommandé de les consommer en début de journée et de respecter les doses indiquées.

Les propriétés des plantes n’étant pas anodines, elles peuvent avoir des conséquences sur votre santé ou des interactions avec votre traitement.

Avant toute consommation, parlez-en à votre médecin ou pharmacien. Dans tous les cas, leur consommation est déconseillée chez les femmes enceintes ou allaitantes et chez les enfants.

Source : Anne-Laure AULAIR, pharmacien – Article modifié le 7 septembre 2017